Nos propositions

 I – POUR UNE ECONOMIE RECONSIDEREE ET RESTRUCTUREE

Il faut :
Réformer notre fiscalité pour qu’elle devienne équitable et faire obstacle légalement aux paradis fiscaux pour supprimer la dette de notre pays.
Restituer aux collectivités locales les missions de services publics générant des bénéfices (gestion de l’eau, valorisation des déchets…)
Relocaliser territorialement la production des biens de consommation et développer les circuits courts grâce à des emplois locaux (artisanats, industrie, agriculture)
Favoriser la reconversion en agriculture biologique car ce type d’agriculture créatrice d’emplois est respectueuse de la santé de nos enfants.
Lutter contre la spéculation du foncier agricole et réimplanter une agriculture à taille humaine pour soulager nos agriculteurs.
– Concevoir des biens de consommation vertueux : simples, performants, durables, réparables et fabriqués au plus près de chez nous.
Utiliser la langue et la culture occitane comme outil de promotion sur le plan économique et touristique comme en Bretagne, Catalogne…

II – POUR UNE NOUVELLE FORME DE VIE PUBLIQUE ET POLITIQUE

CITOYENNETÉ

Nous devons :
construire une Europe au service des citoyens européens.
remplacer les députés européens par les conseillers régionaux qui nous représenterons directement.
réduire le nombre de parlementaires au Sénat et à l’Assemblée Nationale.

POLITIQUE

Nous réformerons le code électoral en interdisant le cumul des mandats, en instaurant la proportionnalité et un tirage au sort parmi les citoyens pour l’exercice des fonctions représentatives locales et nationales.
Décentraliser l’exercice du pouvoir pour le localiser dans chaque région
– Arrêter le phénomène de métropolisation économique au détriment des communes rurales. Nos jeunes n’ont pas d’autre choix que de quitter notre département pour les grandes métropoles (Bordeaux, Paris…)
– Donner un pouvoir législatif à une instance représentant les 36 000 maires de France des élus locaux et de terrains.
Neutraliser les pouvoirs des lobbies qui servent leurs propres intérêts à notre détriment.
– Simplifier voire abroger certaines lois (Loi NOTRe, Loi MACRON, …)

S’assurer de la rentabilité des investissements publics et éviter le gaspillage pour conduire une politique orientée vers les préoccupations des citoyens (emploi, santé, recherche, innovation, logement, cadre de vie…)

JUSTICE : de nouvelles lois sont votées chaque jour ce qui alourdit l’exercice judiciaire, appliquons simplement les lois existantes !
EDUCATION : augmenter significativement le budget et les moyens pour l’éducation de nos enfants.
SANTÉ : maintenir des services médicaux accessibles dans un rayon de 15km.
Anticiper le vieillissement des populations par une réelle prise en charge de la dépendance et des aidants.

III – L’HUMAIN DANS SON ENVIRONNEMENT

– Prévenir les dépenses de santé publique en préservant l’environnement pour nos enfants (perturbateurs endocriniens, pollution de l’air, allergies…)
Déréglementer la production d’énergies renouvelables pour pouvoir consommer sa propre production d’énergie.
Intégrer de nouvelles démarches pour protéger les ressources naturelles (nappes phréatiques) : réduire l’utilisation de produits phytosanitaires, préservation des espaces nationaux et mondiaux…
Imposer des repas BIO dans les cantines scolaires pour préserver la santé de nos enfants et adolescents.
– Agir efficacement contre le changement climatique sinon nous devrons supporter des dépenses publiques supplémentaires à très court terme.